CHRISTOPH SCHLÜREN'S CHRONICLE
                      Crescendo Magazine January 2017

                     THE QUEEN OF THE FLUTE Of the taming of the elegance of the wood family

   "no other instrument is played by so many people and has brought out so few great musicians."

Mozart, who offered the flute his most important concerti, said of him: "It is an instrument that I do not appreciate". In fact, no other instrument is played by so many people and has brought out so few great musicians. Now, by chance, an album has fallen into my hands, which suddenly makes all these experiences obsolete: for the label EVIDENCE CLASSICS, the Brazilian flutist Raquele Magalhães and the Serbian pianist Sanja Bizjak have recorded in duo the album "Patchwork", whose quality surpasses everything I have heard on the flute for decades.
The programme, perfectly suitable for listening in its entirety, combines George Enescu's Cantabile and Presto, as well as the Sonatas by Erwin Schulhoff, Sergueï Prokofiev and the Polish-born American Robert Muczynski (1929-2010). 

Raquele Magalhaes seduces with its powerful and nuanced sound, soft and inexhaustible, with strong abundance and pianissimo of an ethereal finesse, with a clear articulation as crystal and a conscious and flexible expression at every moment. Anyway his playing is extremely pure and he is provided with an irreproachable rhythm.
With Sanja Bizjak as her partner, the best and most refined of all, playing the piano never covers the flute, never shows itself abrupt, and melodic and harmonic intelligence serves the contrapuntal structure in the finest and most cultivated way.

Together they form a fantastically engaging unity, captivating as much by its clarity and depth as by its spontaneity and vocal sensitivity. Each movement has its own character and, alongside the symphonic dimension of Prokofiev's great sonata, it is above all Muczynski's music, as capricious as it is dense and coherent, with its wonderful and captivating dissonances, that is particularly fascinating.
LA CHRONIQUE DE CHRISTOPH SCHLÜREN  
Crescendo Magazine Janvier 2017

 

LA REINE DE LA FLÛTE, Cavalier des Cadavres, référence Intemporelle (trois disques critiqués par Christoph Schlüren)


De l’apprivoisement de l’élégance de la famille des bois

 

" Aucun autre instrument n'est joué par autant de personnes et a fait émerger si peu de grands musiciens."

 

Mozart, qui a offert à la flûte ses concerti les plus importants, disait de lui : « c’est un instrument que je n’apprécie point ». En fait, aucun autre instrument n’est joué par autant de personnes et a fait émerger si peu de grands musiciens. A présent, et par hasard, un album est tombé entre mes mains, qui rend soudain toutes ces expériences obsolètes : pour le label EVIDENCE CLASSICS, la flûtiste brésilienne Raquele Magalhães et la pianiste serbe Sanja Bizjak ont enregistré en duo l’album « Patchwork », dont la qualité surpasse tout ce que j’ai entendu à la flûte depuis des décennies.

Le programme, parfaitement approprié à une écoute dans son intégralité, réunit le Cantabile et Presto de George Enescu, ainsi que les Sonates d’Erwin Schulhoff, de Sergueï Prokofiev et de l’Américain d’origine polonaise Robert Muczynski (1929–2010). 

 

Raquele Magalhaes séduit par sa sonorité aussi puissante que nuancée, douce et inépuisable, avec des forte foisonnants et des pianissimo d’une finesse éthérée, avec une articulation claire comme du cristal et une expression consciente et flexible à chaque instant. De toute façon son jeu est extrêmement pur et il est pourvu d’un rythme irréprochable.

Avec Sanja Bizjak pour partenaire, la meilleure et la plus raffinée qui soit, le jeu au piano ne couvre jamais la flûte, jamais ne se montre brusque, et l’intelligence mélodique et harmonique sert la structure contrapuntique de la manière la plus fine et cultivée.

 

Elles forment ensemble une unité fantastiquement engageante, qui captive aussi bien par sa clarté et sa profondeur, que par sa spontanéité et sa sensibilité vocale. Chaque mouvement a son caractère propre et, à côté de la dimension symphonique de la grande sonate de Prokofiev, c'est surtout la musique de Muczynski, aussi capricieuse que dense et cohérente, avec ses merveilleuses et captivantes dissonances, qui est particulièrement fascinante.

[…]


Raguele Magalhães & Sanja Bizjak : « Patchwork » (Evidence)

Pehr Henrik Nordgren : « Storm – Fear » (Alba)

Kocsis & Falvai : « Brahms & Liszt » (Celestial Harmonies)

L’Inouï et Nouvelles découvertes

https://issuu.com/crescendo/docs/c01_17_100seiter_premium_gesamt_end/43

 

Die CHRISTOPH SCHLÜREN-Kolumne
Unerhörtes & neu Entdecktes

 

FLÖTENKÖNIGIN, Leichen-reiter, und zeitlose Referenz

Von der Zähmung der Eleganten aus der Holzblasfamilie

« Es gibt kein Instrument, das von so vielen gespielt wird und dabei so wenige Grosse Musiker Hervorgebracht hat. »

 

Mozart, der der Flöte ihre wichtigsten Konzerte schenkte, sprach von einem "Instrument , das ich nicht leiden kann". In der Tat gibt es kein Instrument, das von so vielen gespielt wird und dabei so wenige große Musiker hervorgebracht hat.

Nun fiel mir zufällig ein Album in die Hände, das alle diese Erfahrungen schlagartig obsolet macht: Für Evidence haben die brasilianische Flötistin Raquele Magalhaes und die serbische Pianistin Sanja Bizjak das duo-Album "Patchwork" Aufgenommen, dessen Qualität alles überstrahlt, was ich seit Jahrzehnten an Flötenmusik gehört habe. Das vortrefflich zum Durchhören geeignete Programm vereinigt George Enescus "Cantabile e Presto" und die "Sonaten" von Erwinn Schulhoff, Sergei Prokofjew und des polnisch-stämmigen US-Amerikaners  Robert Muczynski (1929-2010). 

Raquele Magalhaes besticht mit einer so kraftvollen wie geschmeidigen und unerschöpflich vielseitig nuancierten Tongebung, mit lebendig erfülltem Forte und ätherisch feinstem Pianissimo, mit kristallklarer Artikulation und biegsam gegenwärtigem Ausdruck in jedem Augenblick. Blitzsauber und rhythmisch makellos ist ihr Spiel ohnehin. Mit Sanja Bizjak hat sie eine Parterin von pianistisch höchstem - und äußerst verfeinertem Karat, die sie nie überdeckt, die nie das Klavier schlägt und deren Bewusstsein für die melodische und harmonische Gestaltung, für die kontrapunktische Struktur in kultiviertester Weise geschärft ist. Die beiden zusammen bilden eine fantastisch eingespielte Einheit, welche mit Klarheit und Tiefgang ebenso wie mit Spontaneität und sanglicher Emphase fesselt. Jeder einzelne Satz ist in seinem spezifischen Charakter verwiklicht, und neben der sinfonischen Dimension der großen Prokofiev-Sonate ist es vor allem die so kapriziöse wie zusammenhängend dicht Musik von Muczynski mit ihren herrlich empfundenen Dissonanzen, die besonders fasziniert.

[…]

Raguele Magalhães & Sanja Bizjak : « Patchwork » (Evidence)

Pehr Henrik Nordgren : « Storm – Fear » (Alba)

Kocsis & Falvai : « Brahms & Liszt » (Celestial Harmonies)

2 Prizes by German Review FONO FORUM

4**** Music & 4 **** Recording Awards Critic by Holger Arnold

Une flûtiste brésilienne et une pianiste serbe avec la musique de compositeurs européens inspirée par l'école française de la flûte : Patchwork justement – et c’est extrêmement captivant. Quand Erwin Schulhoff, compositeur judéo-germanique né à Prague, rencontre un flûtiste français, il réussit à créer une symbiose entre Fauré, Debussy, Janáček avec des  moments dansants folkloriques dans sa Sonate (1927). Des interprétations musicales envoûtantes, caractérisées par le dialogue intense des deux protagonistes.

Holger Arnold

Raquele Magalhães, Patchwork

September 2016

New interview by Frédéric Hutman in Classicagenda

http://www.classicagenda.fr/raquele-magalhaes-flutiste/?doing_wp_cron=1471462997.4704511165618896484375

Raquele Magalhães, flûtiste passionnée

par Frédéric Hutman | le 26 juillet 2016

Conversation avec la flûtiste Raquele Magalhães à l’occasion de la parution d’un passionnant enregistrement autour d’Enescu, Schulhoff, Prokofiev et Muczynski.

La flûtiste évoque la musique de Schulhoff, l’un de ses maîtres, Alain Marion, son itinéraire, du Brésil à la France, son amour de la musique française, la pianiste Sanja Bizjak, sa partenaire sur cet enregistrement (« Patchwork », chez Evidence).

Elle parle des versions de la sonate de Prokofiev pour flûte et piano, « arrangée » par Jean Pierre Rampal d’après la partition pour violon et piano, et de ses vies de flûtiste solo d’orchestre.

Pizzicato from Luxembourg Critic's Patchwork 

http://www.pizzicato.lu/aus-dem-notizbuch-eines-rezensenten-cd-kurzkritiken-von-remy-franck-folge-123/

 

Die brasilianische Flötistin Raquele Magalhaes und die serbische Pianistin Sanja Bizjak stellen auf ihrer CD ‘Patchwork’ Werke von Enescu, Schulhoff (Sonate), Prokofiev (Sonate op. 94) und Muczynski (Sonate op 14) vor. Die Interpretationen sind inspiriert, virtuos elegant und von einem sehr künstlerisch anspruchsvollen, souveränen Raffinement (EVCD025).

La flûtiste brésilienne Raquele Magalhães et la pianiste serbe Sanja Bizjak présentent sur leur CD « Patchwork » des œuvres d’Enescu, Schulhoff (Sonate), Prokofiev (Sonate op. 94) et Muczynski (Sonate op. 14). Les interprétations sont inspirées, virtuoses et élégantes, elles sont d’un raffinement artistique exigeant et souverain (EVCD025).

Musik Zen Gérard Pangon critics Patchwork

http://www.musikzen.fr/flute-en-fete/

 

Flûte en fête

Florilège malicieux et tendre par Raquele Magalhães

 

Patchwork

Trop facile, diront les mauvais esprits, trop banal d’intituler un album Patchwork, comme pour se dispenser de trouver un dénominateur commun à des œuvres réunies pour la circonstance. Mais ce serait confondre patchwork et fourre-tout, oublier qu’un assemblage de morceaux judicieusement choisis donne à chacun d’eux un rayonnement nouveau. D’abord, cette compilation ne doit rien au hasard : elle relève d’une certaine idée de la musique de chambre en Europe de l’est dans la première moitié du XXème siècle. Si George Enescu, Sergueï Prokofiev et Erwin Schulhoff sont nés à la fin du XIXème dans cette partie du monde, Robert Muczynski, américain né en 1929 et mort en 2010, fait partie de ces néoclassiques influencés par les compositeurs du Vieux continent, Bartok en ce qui le concerne. Qui plus est, chacun d’eux n’a pas manqué de tendre une oreille vers le jazz, ce qui s’entend dans les rythmes et certaines sonorités. Ensuite, cette mosaïque réunit des morceaux fameux, comme la Sonate de Prokofiev et celle de Muczynski, et propose de beaux enchaînements : passages piquants, grandes plages de mélancolie, intermèdes malicieux, avancées énergiques… Enfin, l’interprétation de Raquele Magalhães est d’une telle musicalité qu’elle rend chaque pièce extraordinairement vivante, qu’elle soit légère ou infiniment triste, sautillante ou délicieusement romantique.

Gérard Pangon

George Enescu

Serge Prokofiev

Enescu : Cantabile et Presto – Schulhoff : Sonate pour flûte et piano – Prokofiev : Sonate pour flûte et piano op.94 – Muczynski : Sonate pour flûte et piano op.14

Raquele Magalhães (flûte), Sanja Bizjak (piano)

1 CD Evidence EVCD025

52 min

Goûts et Passions Critic's Patchwork and Syndicat des Journalistes de la Presse Périodique by Olivier F. de Felice

http://www.sjpp.fr/articles/101

http://goutsetpassions.wixsite.com/goutsetpassions/cinemas-et-concerts

Disque Patchworks

chez Evidence Classics

 

Somptueuses allégresses – L’éditeur français Evidence Classics nous fait la surprise d’une belle production classique pour l’été, agrémentée d’une série de concerts de lancement de ce disque réussi. La flûtiste internationale d’origine brésilienne Raquele Magalhaes s’y produit avec la jeune virtuose du piano, Sanja Bizjak, qui a récemment sorti un disque tout aussi remarqué avec sa sœur Lidija. Le duo féminin de talent reprend ici les compositions de quatre grands répertoires qui illustrent la musique et l’âme slave: le roumain Enescu, le tchèque Schulhoff, le russe Prokofiev et l’américain Muczynski. La performance est séduisante, l’enregistrement de haute qualité. La prestation est à la fois mélodique, enjouée, tout à tour romantique ou joyeuse. Le choix des titres est opportun et nous nous laissons bercer dans un doux rêve mélodieux tout au long de cette écoute. Le disque Patchwork est l’association de deux grands talents musicaux, l’accord flûte-piano est, il est vrai, l’un des plus harmonieux qu’il soit. Le tout est raffiné et virtuose, l’écoute est simple et entraînante, c’est une œuvre qui ravira tout public. Saluons l’engagement de Raquele dans des œuvres caritatives pour l’enfance auquel ce disque participe. Raquele se produit en ouverture et en clôture du festival d’été du Château de la Petite Malmaison ces dimanches 17 juillet et 28 aout. Un disque distinctif, un duo musical qui nous enthousiasme, sorti en juin 2016. www.evidenceclassics.com - Juillet 2016

28th June 2016 : France Culture Radio La Revue Musicale by Mathieu Conquet

http://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-musicale/raquele-magalhaes-la-france-l-europe-la-flute

<iframe src="http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=ce72ed2e-f712-47fd-b1bb-fcd065043ca5" width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="137"></iframe>

 

Musicians : Raquele Magalhaes (flute), Sanja Bizjak (piano)

Program : Prokofiev, Schulhoff, Enescu, Muczynski

 

10th June 2016 7am to 9am : Matinale de France Musique avec Nicolas Lafitte et Vincent Josse

Video : www.dailymotion.com/video/x4fkh46_erwin-schulhoff-sonate-pou-flute-et-piano-par-raquele-magalhaes-et-lorene-de-ratuld-le-live-de-la-m_music

http://www.francemusique.fr/emission/la-matinale-culturelle/2015-2016/raphael-navarro-et-clement-debailleul-dossier-du-jour-la-maitrise-de-radio-france-et-l

audio (à 8h24) http://www.francemusique.fr/player/resource/133565-166297#

 

Musicians : Raquele Magalhaes (flute), Lorène de Ratuld (piano)

Program : Prokofiev, Schulhoff and Piazzolla

 

31th May 2016 : France Musique Radio Carrefour de l'Odéon Act 2

by Frédéric Lodéon

http://www.francemusique.fr/emission/carrefour-de-lodeon-acte-2/2015-2016/nouveautes-laurent-lefrancois-compositeur-05-31-2016-16-00

audio http://www.francemusique.fr/player/resource/132761-164537

 

Musicians : Raquele Magalhaes (flute), Sanja Bizjak (piano)

Program : Prokofiev, Schulhoff, Enescu

 

Accentus
Brumes d'enfances - Leos Janacek 

Naïves Label - recording in Levallois Peret, Salle Ravel January 2013

Prizes : 5 Diapasons d'Or and ffff of Télérama Magazines

 

Choeur Accentus conduct by Pieter-Jelle de Boer

 

Musicians : Alain Planès (piano), Lise Berthaud (viola), Raquele Magalhaes (flutes), Romain Champion (tenor) and Caroline Chassany (soprano)

6th December 2015, 20h : Maison de la Radio -Auditorium " Le passage du Styx d'après Patinir" d'Hugues Dufourt

 

Research work on the new instrumental technics for flute with Hugues Dufourt 

Links : http://www.maisondelaradio.fr/article/le-styx-selon-dufourt

https://www.henry-lemoine.com/fr/catalogue/fiche/29049

 

Program : Hugues Dufourt et Tristan Murail

Musicians : Orchestre Philharmonique de Radio France 

Contact

  • Trio Valadon
  • SoundCloud Social Icon
  • https://www.facebook.com/raqueleflut
  • Wix Twitter page
  • LinkedIn Social Icon

Professional Contact :

Tel : +33 (0)6 19 63 42 16

email : raquelflauta@yahoo.fr

 Projet avec Marie-Josèphe Jude et Raquele Magalhaes 

Agence Caroline Martin

Caroline Martin

Tel : +33 (0)6 81 07 92 37

email : caroline.martin.musique@orange.fr

www.caroline-martin-musique.com

© 2023 by My site name. Proudly created with Wix.com